Liste des diagnostics

Le plomb, pourquoi ?

L’ajout de plomb dans les peintures (sous forme de céruse) offre des avantages techniques qui expliquent sa présence dans bien des bâtiments, ceux construits avant 1949 mais pas uniquement.
Une fois ingéré ou inhalé, le plomb va pénétrer dans l’organisme et se stocker notamment dans les os d’où il peut être libéré à retardement dans le sang. Cela provoque des troubles parfois irréversibles (atteinte du système nerveux), voire le décès.
Les revêtements se dégradent avec le temps et l’humidité (fuites, condensation…) : les écailles et les poussières dégagées sont alors sources d’intoxication, notamment chez l’enfant plus fragile et certains travailleurs très exposés.
Pour en savoir plus sur le constat de risque d'exposition au plomb, cliquez ici

L’amiante, pourquoi ?

L’amiante a été largement utilisé dans les bâtiments (faux plafonds, isolations thermiques et phoniques, dalles de sol…) pour ses propriétés physiques.
Les fibres d’amiante, 2000 fois plus petites qu’un cheveu, peuvent pénétrer dans les voies respiratoires et provoquer des problèmes de santé graves (difficultés ou insuffisances respiratoires, risque de cancer du poumon, de la plèvre…).
La mise en évidence de ces risques graves a conduit les pouvoirs publics à prendre des mesures de plus en plus strictes pour protéger la population contre l’exposition passive aux fibres d’amiante, tant pour les occupants que pour les travailleurs.
Pour en savoir plus sur les repérages de l'amiante, cliquez ici

Les termites, pourquoi ?

Les termites, comme les fourmis, sont des insectes sociaux qui vivent en colonies. Leur organisation et leurs capacités à dégrader les bois et les matériaux contenant de la cellulose en font des ennemis redoutables pour les bâtiments.
En France métropolitaine, on rencontre couramment des termites souterrains et des termites de bois sec. Les territoires d’outre-mer ne sont pas épargnés.
La lutte contre les insectes xylophages contribue à une meilleure conservation du patrimoine immobilier et à la protection des habitants.
Pour en savoir plus sur l'état relatif à la présence de termites, cliquez ici

Le gaz, pourquoi ?

Si elles sont mal entretenues, elles peuvent attenter à la sécurité immédiate des occupants.
Les dangers sont de deux types :
• Une mauvaise combustion des gaz dégage une proportion plus ou moins importante de monoxyde de carbone, selon l’état des équipements. Dans un espace mal aéré, il peut s’en suivre une intoxication des occupants du bien, pouvant entrainer leur mort.
• La configuration et le mauvais entretien de l’installation peuvent également provoquer des dégâts, jusqu’à une explosion qui ferait suite à une fuite de gaz

Pour en savoir plus sur l'état de l'installation intérieure de gaz, cliquez ici

Les risques naturels et technologiques, pourquoi ?

La sécurité des personnes est une nécessité pour tous. Parmi les risques à évaluer, l’environnement est bien évidemment à considérer.
Ainsi, il est important d’évaluer la situation-même du bien pour être au mieux informé de son propre environnement.
• les risques naturels s’entendent des risques atmosphériques, sismiques, d’incendies de forêts, d’inondations, de mouvements de terrains, retraits-gonflements, volcaniques…
• les risques miniers sont dus aux nombreuses concessions minières (gisements comme l’or, le sel, le charbon, l’uranium…) octroyées au fil du temps. Il en résulte la présence de nombreuses cavités souterraines artificielles plus ou moins profondes avec des risques d’effondrement.
• les risques technologiques peuvent être des risques d’accidents industriels, d’installations classées, d’accidents nucléaires, de ruptures de barrages, fuites et pollutions…

Pour en savoir plus sur l'état des risques naturels et technologiques, cliquez ici

Les performances énergétiques du bâtiment, pourquoi ?

Nous sommes tous confrontés à la même urgence environnementale : réduire notre consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre.
Les bâtiments sont responsables d’à peu près la moitié des dépenses énergétiques à eux seuls !
Il est donc capital de bien connaître les performances énergétiques pour réduire notre impact sur l’environnement. Pour cela, une Directive européenne de 2002 retranscrite en droit français demande de procéder à des Diagnostics de Performance énergétique (DPE) pour évaluer consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre.
Le DPE est la pierre angulaire de la rénovation énergétique, il a été réformé avec application du nouveau dispositif dans son ensemble le 1er mai 2013.

Pour en savoir plus sur le diagnostic de performance énergétique, cliquez ici

L’électricité, pourquoi ?

Les dangers liés à l’installation électrique ne sont plus à prouver : ils vont des risques d’incendies causés par des courts-circuits aux chocs électriques (électrisations) ou aux électrocutions.
Afin d’améliorer la protection des occupants, les pouvoirs publics ont rendu obligatoire l’état des installations intérieures électriques. Il identifie les défauts susceptibles de compromettre la sécurité des personnes.
Il ne s’agit pas d’un contrôle de conformité de l’installation vis à vis d’une quelconque réglementation mais bel et bien d’un contrôle de la sécurité.
Pour en savoir plus sur l'état de l'installation intérieure d'électricité, cliquez ici

L’assainissement non collectif, pourquoi ?

Les installations individuelles de traitement des eaux domestiques, non raccordées à un réseau public de collecte des eaux usées, sont définies comme l’assainissement non collectif (ANC). Ces habitations doivent traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel.

Le diagnostic ANC a donc été instauré pour préciser si l’installation présente ou non des dysfonctionnements ou des risques pour la santé ou l’environnement.

Les mérules, pourquoi ?

La mérule est un champignon des plus dévastateurs pour le bâti. Pour lutter contre ces ravages, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif qui doit permettre de mieux localiser la présence de ce champignon, à travers la déclaration par les occupants ou les propriétaires.

Les zones à risque d’infestation seront délimitées par arrêté préfectoral et une note d’information de la présence du risque sera intégrée au Dossier de Diagnostic Technique (DDT) en cas de vente.

La surface du bien, pourquoi ?

Dans un contrat de vente, une clause doit préciser la superficie de la partie privative du lot vendu dans un immeuble bâti soumis au statut de la copropriété. C’est la surface Carrez.
La loi de mobilisation pour le logement du 25 mars 2009 demande au bailleur d’indiquer dans un bail d’habitation (pour la résidence principale non meublée) la surface habitable du logement.
Pour en savoir plus sur l'information sur la surface, cliquez ici

Dernières news

Nos coordonnées

129, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris - FRANCE
Tél. : 01 44 20 77 00
Site: www.fnaim-diagnostic.com
Email: diagnostiqueur@fnaim.fr

Plan

La Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers FNAIM

Créée le 1er juin 2007, cette organisation a pour vocation de rassembler les diagnostiqueurs pour les accompagner dans l'exercice de leur activité et de représenter ce métier dans les relations avec les pouvoirs publics et les autres fédérations de professionnels ou des consommateurs.
Elle rassemble plus de 400 cabinets sur toute la France. Tous ses adhérents s’engagent à respecter le Code d’Ethique et de Déontologie de la FNAIM.